facture électronique

La facturation éléctronique obligatoire

In Actualité, Non classé by Maud De Landevoisin

Personne n’en parle encore beaucoup. Pourtant elle représente un énorme enjeu pour de nombreuses PME. La facturation électronique est déjà obligatoire depuis 2020 pour les entreprises travaillant pour l’Etat. Elle deviendra obligatoire pour toutes les entreprises facturant des professionnels entre 2023 et le 1er janvier 2025. C’est inscrit dans la loi de finance 2020 (article 153).

Cette nouvelle obligation est avant tout une mesure pour lutter contre la fraude, comme les mesures déjà prises dans la loi de finance de 2018 (fraude à la TVA). Elle facilitera également la déclaration de la TVA.

Cette évolution doit permettre aux entreprises de réduire le coût de facturation, d’automatiser la chaine de facturation, d’assurer un meilleur suivi des litiges, de suivre régulièrement l’avancement des traitements et de sécuriser les échanges commerciaux.

Selon le dernier rapport de la DGFiP de nombreux travaux sont encore à envisager d’ici le 1er janvier 2023 pour permettre cette dématérialisation. Il faut définir le modèle de plateforme (privée ou/et publique), les ajustements législatifs et réglementaires, la RGPD.

Si beaucoup d’entreprises expriment leur adhésion au projet, des freins demeurent. Le coût lié à l’abandon du papier, la couverture réseau encore inégale sur le territoire, la sécurisation et la pérennité des plateformes en charge de la transmission, la sécurisation des informations transmises sont autant de sujets …

Un logiciel de gestion qui saura s’adapter et garantir à l’entreprise un parfait respect des textes et une sécurisation des transactions optimales sera nécessaire. Il est donc primordial pour les entreprises de choisir le bon partenaire informatique qui sera capable de l’accompagner dans toutes ces démarches et ces évolutions.

N’hésitez plus à contacter PIM-PME !